Un étudiant de Sciences-U Lyon aux J.O Universitaires

Annouar est étudiant à Sciences-U Lyon et a eu la chance de vivre son rêve d’enfant qui était de participer à une compétition internationale, il nous raconte son aventure…

Annouar Aiachi lors des visites officielles en Chine

Emeric Vigier de Latour : Salut Annouar, peux tu te présenter en quelques mots ?

Annouar Aiachi : Salut ! J’ai 23 ans et je suis actuellement en master MMCI a sciences-U Lyon. D’un point de vue sportif j’ai commencé le foot à l’âge de 6 ans dans ma ville, Meyzieu. Ensuite l’OL m’a recruté et j’y ai passé de belles années. Depuis l’âge de 13 ans je suis à l’AS Saint-Priest où je joue actuellement en CFA (4ème division française). J’évolue au poste d’arrière droit ou milieu droit. Et j’ai été sélectionné pour la première fois en équipe de France universitaire pour la 1ère fois en avril.

EVL : Peux-tu nous expliquer comment est ce que tu as réussi à être sélectionné pour ces Jeux Olympiques ? La sélection a du être particulièrement dure non ?

A.A : J’ai reçu une convocation à détection rassemblant 40 joueurs de niveau national de la partie sud de la France. Suite à cela, 5 joueurs (dont moi) ont été sélectionnés pour rejoindre l’équipe de France, déjà existante, à un match amical à Nîmes en avril dernier. Enfin, parmi ces 5 joueurs, j’ai été le seul à être sélectionné et avoir l’opportunité de participer et représenter la France à ces jeux olympiques. Au total la fédération française de sport universitaire comporte 17555 licenciés : J’ai la chance de faire partie des 20 sélectionnés parmi tous ces licenciés.

EVL : Comment se passe ton voyage en Chine ? Quelles ont été les différentes étapes ?

A.A : On est arrivés en Chine pour une semaine consacrée à la préparation physique. On avait 2 entraînements par jour pour pouvoir être prêts pour la compétition. Mais on a également pu visiter des monuments comme la muraille de Chine ou la cité interdite. On a également fait 2 matchs amicaux contre 2 universités de Pékin qu’on a gagné 2-0 et 8-0. Depuis qu’on est arrivés en Corée du Sud, on est en « mode compétition ». On est installés dans le village olympique ou tous les athlètes de tous les sports se côtoient. Mais on suit un programme sérieux où l’on favorise le repos car on joue tous les 2,3 jours. Pour l’instant ça marche plutôt bien puisqu’on a gagné notre premier match contre l’Afrique du Sud 3-1. Il nous reste le Mexique et l’Ukraine pour passer la phase de poule et accéder aux quarts de finale.

EVL : Comment avez-vous été accueillis sur place ? Comment le public a réagit ?

A.A : L’accueil a été complètement dingue ! On est considérés comme des « célébrités » ici. Tout le monde veut un autographe, des photos… C’est hallucinant. Lors de la cérémonie d’ouverture, le public criait le nom de notre pays et en nous acclamant. On nous a même attendus à la sortie du stade pour nous voir et faire des photos ! On pouvait pas faire 3 pas sans avoir de demande de photos ! Je n’ai jamais vécu ça, c’est quelque chose d’exceptionnel.

L’équipe de France lors de la cérémonie d’ouverture des J.O

EVL : Raconte-nous une de tes journées types ? Vous êtes en permanence sollicités ou vous avez un peu de temps pour vous et pour visiter ?

A.A : Ici en Corée du Sud, les journées sont organisées pour favoriser la récupération. On se lève a 8h pour prendre le petit-déjeuner a 8h30. On part à l’entraînement à 9h30 pour une séance qui dure au total 1h30. On mange aux alentours de 12h30. Puis l’après-midi c’est soins avec les kinés, sieste et repos. On se retrouve ensuite pour aller voir et supporter les athlètes français engagés dans les autres sports. On revient pour le repas aux alentours de 19h, 19h30. Puis à partir de 20h30 on est libre de faire ce qu’on veut dans le village olympique jusqu’à 23h30. Puis dodo !

EVL : Comment est l’ambiance au sein de l’équipe ? Combien êtes-vous d’ailleurs ?

A.A : L’ambiance est vraiment excellente ! Depuis notre stage en Chine, on a tous tissé des liens forts. Et bizarrement, même en étant 24h/24 ensemble, il n’y a aucune tension. Au contraire. Les trajets en bus sont les plus drôles que j’ai faits ! Et le soir durant notre temps libre on se retrouve tous pour se balader, jouer aux cartes ou pour discuter. On est au total 20 joueurs venus de toute la France. Je suis le seul lyonnais. Le niveau de jeu est vraiment bon. C’est du niveau National/CFA. Pour les non-initiés, ça correspond à un niveau semi-pro.

L’équipe de France universitaire de Football en Chine

EVL : Ou en êtes vous de la compétition à ce jour ? Quelles sont les prochaines étapes ?

A.A : On a déjà joué 2 matchs de poule : une victoire contre l’Afrique du Sud 3-1 et un match nul contre le Mexique 1-1. On est actuellement 1ers de notre groupe mais il nous reste encore 1 match contre l’Ukraine pour valider définitivement notre billet pour les quarts de finale sachant que ce sont les 2 premiers du groupe qui passent. On espère donc au moins un match nul contre l’Ukraine pour accéder au tableau final.

Photo officielle de l’équipe de France universitaire de Football

EVL : Et de manière plus générale, comment s’en sort la France par rapport aux autres pays ?

A.A : Même si la compétition vient de démarrer, la France s’en sort déjà très bien avec 5 médailles dont 2 en or au judo et a l’épée ! On est actuellement en 4ème position des pays au classement des médailles sur 160 nations engagées. L’objectif à la fin de l’universiade est de faire partie des 10 premiers.

EVL : Merci d’avoir répondu à toutes nos questions Annouar, l’ensemble des équipes de Sciences-U Lyon te souhaite de magnifiques victoires et de nous revenir avec une médaille d’or !

Suivez Annouar sur Twitter et vivez avec lui en direct cette coupe du monde  @AnnouarAM

Le compte Twitter de la fédération qui publie chaque jour des News et des photos : @ffsu

Compte Facebook de la fédération: Fédération française de sport universitaire

NB: L’équipe de France de football a été éliminée en match de quart de finale contre le Japon (0-1)